Archives de Catégorie: Epargne et finances

Il vous reste 4 jours pour placer votre argent à l’étranger !

Et là vous vous dites : soit ils sont tombés sur la tête, soit ils ont été rachetés…Mais non, pas du tout, c’est juste une façon de vous dire qu’il ne vous reste plus que 4 jours pour participer au défi Babyloan pour financer les 200 microprojets restant, sur un objectif initial de 500 !

GreenWatchers va faire sa part, puisque nous allons réinvestir 200 euros en plus de ce qui est déjà disponible sur notre tirelire Babyloan !

Pour participer à l’opération, c’est simple, rendez-vous sur :

www.jeprofitedusystemebabyloan.org

Et si ce n’est pas déjà fait, n’oubliez pas de rejoindre le groupe de prêteurs Greenwatchers !

Green Party n°6 : Epargne et finances solidaires

Depuis la création de GreenWatchers®, nous avons beaucoup parlé de nos comportements de consommation quotidienne, mais moins souvent de la façon dont nous utilisons notre argent…quand nous le mettons à la banque ! Or là aussi, nos choix – car oui, nous avons le choix – peuvent avoir un impact important sur la société et sur l’environnement. Savez-vous ce que votre banque fait de votre argent ? Savez-vous si elle propose des produits ou des services d’épargne solidaire ? Pourquoi ne pas lui poser la question ?

Vous trouverez ici la présentation qui a permis d’animer cette Green Party. On y (re)découvre des produits connus (comme le Livret A, tout simplement) et des moins connus (le plan d’épargne de la Nef, le fond d’investissement de la Fondation Abbé Pierre).

Et pour aller plus loin, nous vous invitons :

– à poser à votre banque quelques unes des questions qui se trouve dans le questionnaire des Amis de la Terre ;

– à suivre nos liens de la rubrique « Epargner Autrement », à droite de votre écran,

– à créer avec des amis ou des collègues un club d’investissement solidaire CIGALES.

Souvenons nous qu’en tant qu’épargnant, comme en tant que consommateur, nous pouvons faire changer les choses…et c’est le credo des GreenWatchers !

P.S. : Retrouvez tous nos articles sur l’épargne et la finance responsable et solidaire, en sélectionnant la catégorie « Epargne et finances », dans la liste déroulante au milieu de votre écran…

Le prêt entre particuliers : une épargne utile et originale

Vous avez de l’argent à placer, vous voulez qu’il vous rapporte et surtout qu’il serve à quelque chose d’utile ? Alors regardez du coté de FriendsClear ou de Buzz Crédits, cela pourrait bien vous intéresser.

Ces 2 sites proposent des prêts entre particuliers, c’est à dire qu’ils vous mettent en relation (presque) directe avec des emprunteurs qui ont besoin d’un prêt pour réaliser leur projet. C’est vous qui décidez à qui vous allez prêter votre argent, contrairement à ce qui se passe lorsque vous placez votre argent à la banque, dans un produit d’épargne classique.

Quels sont les avantages ?

– Un rendement plus élevé qu’un livret d’épargne,

– La satisfaction de savoir à quoi sert votre argent, de choisir des projets et des personnes qui vous intéressent.

Y-a-t-il des risques et des inconvénients ?

Il y a un risque, bien sûr : celui de ne pas être remboursé. C’est toujours le cas lorsque l’on prête de l’argent à quelqu’un ! Ces sites sélectionnent les dossiers mais ne vous garantissent pas le remboursement. Par contre ils se chargent des procédures légales de recouvrement en cas de problème, et vous n’êtes jamais le seul financeur d’un projet… Et puis, en comparaison d’un investissement en bourse, finalement…

Aussi, n’oubliez pas que vous ne pourrez pas récupérer votre argent quand bon vous semblera : il faudra attendre que l’emprunteur vous ait remboursé ! C’est une grosse différence avec un livret d’épargne !

Est-ce du micro-crédit ?

Non. Même si cela y ressemble car les emprunteurs sont des personnes qui n’ont pas pu obtenir leur financement dans les circuits bancaires classiques. Mais il n’y a pas d’accompagnement social, les montants de financements sont plus importants et les projets uniquement en France.

En tout cas, aucun rapport avec Babyloan, dont on a déjà parlé ici : il ne s’agit pas ici d’une démarche solidaire, mais bien de placer votre argent pour qu’il vous rapporte !

Notre conseil

Si cette nouvelle solution d’épargne vous intéresse, pourquoi ne pas y aller avec 100 € pour commencer ? Vous ne prendrez pas beaucoup de risques, et cela vous permettra de voir précisément comment çà marche. Et si vous êtes satisfait, vous pourrez toujours augmenter votre investissement. Mais ne prêtez pas toute vos économies ! Il faut diversifier…c’est pour cela qu’on vous parlera bientôt ici d’autres placements éthiques…

En tout cas, on aime bien ces nouvelles solutions, qui bousculent un peu nos habitudes…et celles de nos banquiers 😉

Devenez actionnaire…d’une vigne bio !

Défendre concrètement les terres agricoles et le bio en devenant actionnaire d’une vigne bio en Vaucluse, c’est ce que vous propose l’association Foll’Avoine ! En effet, l’association cherche 20 000 euros pour acheter 1,3 hectares de vigne dans le Lubéron.

Comment çà marche ? Vous achetez une ou plusieurs parts de 50 euros chacune, et vous adhérez à l’association Foll’Avoine pour 15 euros. Puis vous entrez dans un projet collectif au sein duquel vous pouvez participer à la taille de la vigne, aux vendanges, à la préparations des bouteilles, à la vinification et à l’étiquetage. Ensuite, chaque année vous aurez au minimum deux bouteilles de vin, de notre propre cuvée, « La cuvée Foll’Avoine », cultivée en agriculture biologique avec projet de cultiver la vigne en biodynamie.

La première année, celle de la mise en route, pas de bouteille du futur grand cru … il faudra patienter un an !

Si ce projet vous intéresse, vous pouvez télécharger ici le document à remplir et à renvoyer à l’association : Projet Foll’Avoine. Et pour plus d’information, rendez-vous à l’adresse suivante :

http://84sansogm.sosblog.fr/Collectif-anti-OGM-84-b1/PRENDRE-PART-A-UN-PROJET-COLLECTIF-ACHETER-UNE-VIGNE-DANS-LA-LUBERON-b1-p59414.htm

Calculez l’empreinte carbone de votre épargne

Savez-vous ce que votre banque fait avec votre argent ? Finance-t-elle des fabricants d’armes, des compagnies pétrolières, des fermes éoliennes ou solaires, des entreprises solidaires ? Ce calculateur vous permet d’estimer l’empreinte carbone de votre épargne, en fonction des activités financées par votre banque ! Parce qu’en matière de placements et d’épargne, on peut aussi faire des choix éclairés et responsables…

Pour en savoir plus et calculer l’empreinte carbone de votre épargne : http://www.epargneclimat.fr/

Choisir une banque…moins polluante ?

Et si vous choisissiez votre banque comme un lave-vaisselle ou une voiture ? En regardant (aussi) son « étiquette énergie » ? C’est un peu ce que vous pouvez faire avec ce classement des banques françaises en fonction de leurs émissions carbone ! Évidemment, ces émissions proviennent essentiellement des activités qui sont financées par chacune de ces banques, bien plus que des émissions directes (bâtiments et déplacements du personnel pour l’essentiel), qui sont, par rapport aux premières, négligeables. Alors évidemment, plus une banque finance les énergies fossiles, plus son score est mauvais : c’est ainsi que le Crédit Agricole s’est retrouvé en première position…dommage pour une banque qui fait sa communication autour de la relation durable !

Le cabinet de conseil Utopies et l’association Les Amis de la Terre ont publié le 22 novembre le premier classement carbone des grandes banques françaises. (Source : http://www.notre-planete.info)

Babyloan : devenez un acteur du microcrédit pour 20 euros !

J’en ai rêvé, Babyloan l’a fait : ce site met en relation des personnes défavorisées qui ont besoin d’un micro-prêt pour s’en sortir, avec toute personne disposant d’une petite somme (à partir de 20 €) et qui aimerait bien en faire quelque chose d’utile et de solidaire…Vous choisissez le ou les projets qui vous intéresse, et vous participez au montant total du prêt demandé.

Vous l’avez compris, Babyloan ne vous coûte en fait rien, puisqu’au fur et à mesure que le prêt est remboursé, vous récupérez votre mise, que vous pouvez alors retirez ou remettre en jeu pour financer d’autres projets ! En revanche, cela ne vous rapporte pas d’argent, car les intérêts payés par l’emprunteur permettent de financer les organismes intermédiaires qui assurent toute la gestion administrative, juridique et bancaire des prêts. Il vous reste quand même la satisfaction d’avoir contribué à changer et à améliorer la vie de quelqu’un, ce qui n’a pas de prix. Et pourtant, c’est gratuit. Alors, qu’est ce que vous attendez ?

Pour devenir un babyloaner, cliquez ici ! Retrouvez aussi ce lien dans la rubrique « Pour agir solidaire », à droite de votre écran…