Politique et environnement

L’Europe et l’écologie

A l’approche des élections du 7 juin prochain, quelle part l’Union Européenne  prend-elle pour agir en faveur du développement durable et de la protection de notre environnement ?
L’Europe a pris conscience des enjeux de ce dossier depuis déjà une trentaine d’année. Aujourd’hui 80 % de notre règlementation en matière d’environnement est d’origine européenne. Fort de la prise de conscience internationale de l’impact des activités humaines sur notre planète, l’UE a inscrit dans ces traités le développement durable comme l’un des axes principaux de son action. Ainsi, son organisation est très étendue et ses domaines d’interventions nombreux.

Comment est elle organisée ?

Les 3 grandes instances européennes sont actives sur le thème de l’environnement :

Le conseil européen Environnement, réunissant les ministres concernés de chaque Etat membre, élabore la Stratégie de Développement Durable – la SDD. Il se réuni 4 fois par an.
La commission européenne, l’organe qui prépare et applique la règlementation, s’est dotée d’une direction générale de l’Environnement. Cette direction regroupe 550 personnes qui œuvrent à concrétiser les grands projets. Actuellement, elle met en place le 6eme programme d’action pour l’environnement sur la base de la SDD. Les 4 grandes orientations sont l’atténuation du changement climatique, la protection de la nature, l’environnement et la santé et la rationalisation de l’utilisation de nos ressources.
Enfin, le parlement européen joue un rôle essentiel sur ces décisions, puisqu’il collabore avec le conseil des ministres pour élaborer la stratégie de l’Europe et propose et fait adopter les principaux textes. Par soucis d’efficacité, plusieurs députés se sont réunis au sein d’une commission spéciale « environnement, santé publique et sécurité alimentaires ».

Concrètement, qu’es ce qui se passe ?

L’Europe, dès 1992, a pris activement part à la mise en place du protocole international de Kyoto et plus récemment elle a décidé de renforcer ses engagements en réduisant de 20% ses émissions de gaz à effet de serre, d’augmenter de 20% sa production d’énergie durable et de réduire de 20% sa consommation globale d’énergie. Elle ainsi à l’origine de nombreuses directives – des lois européennes – tel que la directive « oiseaux » ou « habitats » qui oblige les Etat membres à définir et protéger des zones géographiques pour préserver la biodiversité des oiseaux sauvages, ou encore la disparition du plomb dans l’essence ou encore la charte de l’éco-tourisme.
Surtout, l’Union Européenne finance via le programme LIFE Environnement et LIFE+ l’essentiel des projets qui permettent de mettre en pratique sa stratégie de Développement Durable. Pour l’année 2008 ce budget s’élève à  2 Milliard d’euros, dont 18 millions pour la France. Par exemple, ce programme à financer les travaux de protection de la baie du Mont Saint Michel ou encore la journée européenne « ma ville sans voiture »…
En résumé, l’Europe s’est très impliquée pour la protection de notre environnement et pour promouvoir une Europe du développement durable. Mais parfois, d’autres intérêts et d’autres priorités viennent contrarier ses bonnes intentions. Avec le renforcement récent des pouvoirs du parlement, il est important d’avoir un maximum de députés qui soient soucieux de ses questions.
Donc, il est important de voter : écocitoyens européens, à vos bulletins !!!

Thierry Courtot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s