Le bio…à tout prix ?

Le bio, tout le monde le sait, c’est bien, c’est beau, c’est bon…mais c’est cher ! En tout cas c’est ce que tout le monde dit. Alors, pour en savoir plus, les GreenWatchers sont passés à l’action ! Nos deux « Price Girls » de choc, Domi et Michèle, sont parties enquêter pour nous dans une BioCoop, un Carrefour et une enseigne discount…Force est de constater que, oui, c’est plus cher, nettement plus cher. Nous publierons prochainement les résultats de cette étude sur le site.

Bien entendu, le prix ne doit pas être le seul critère de choix, si on la chance de pouvoir choisir. Il faut aussi tenir compte des qualités nutritives et gustatives des aliments, quitte à en manger moins, peut être. On peut aussi manger moins de viande, car c’est mieux pour sa santé et pour la planète, et ainsi faire des économies pour acheter des légumes et des céréales bio.

Mais il y a un autre prix auquel il faut faire particulièrement attention : c’est le prix écologique de certains produits bio. En effet, il est absurde d’acheter un produit bio qui a fait des milliers de kilomètres pour parvenir jusqu’à nous…d’autant plus que s’il s’agit de denrées périssables, il y a des chances que ces kilomètres aient été parcourus en avion !

Donc le bio, oui, mais pas à n’importe quel prix, et notamment pas au prix d’émissions disproportionnées de gaz à effet de serre. Pensez-y, et privilégiez les produits locaux, moins chers, plus respectueux de la planète…et parfois aussi bons ! Si en plus ils sont bio, alors là, évidemment…

Pierre sur un travail de Michèle et Dominique

Publicités

Une réponse à “Le bio…à tout prix ?

  1. Manger bio, c’est, certes, consommer une nourriture moins polluée mais ce est plus important peut-être, c’est que cette agriculture ne pollue pas la terre, l’air et les cours d’eau (ça coûte très cher de dépolluer tout ça). Quand on achète des produits de culture conventionnelle, si le coût de la pollution était prise en compte, ça ferait des produits plus chers que le bio ! Et de plus, les agriculteurs bio sont souvent heureux professionnellement même s’ils travaillent beaucoup. Et ils n’ont pas de problème pour vendre leur production. Grace à l’accompagnement de mon médecin référent (homéopathe, personne n’est parfait !) qui m’a demandé, il y a 9 mois, suite à un cancer, de supprimer viande (un peu de poisson), laitages, gluten (y’a plein de céréales gluten free), paradoxalement, je me sens mieux qu’avant la maladie. De plus, en mangeant à satiété, j’ai trouvé la « ligne » dont je rêvais quand j’avais 40 ans de moins. J’ignore ce que me réserve l’avenir, mais le fait de vivre mieux le présent me convient !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s